Dans l’attente d’un « ensemble de mesures visant à mettre de l’ordre dans le fonctionnement du secteur (de la viande bovine), restreindre les pratiques spéculatives et éviter l’évasion fiscale », le gouvernement argentin a décidé, le lundi 17 mai 2021, de suspendre les exportations de viande bovine du pays pendant 30 jours.

Les producteurs de viande argentins ont annoncé mardi 18 mai 2021 par l’arrêt de la commercialisation de leurs produits pendant une semaine. L’organe qui regroupe les représentants de l’agriculture et de l’élevage argentins a fermement rejeté cette mesure gouvernementale et a annoncé dans un communiqué «l’arrêt de la commercialisation de toutes les catégories de bétail du jeudi 20 mai à minuit jusqu’au vendredi 28 mai à minuit inclus».

Des prix alimentaires qui progressent de 65,3 %

L’Argentine est le quatrième exportateur mondial de viande bovine, derrière le Brésil, l’Australie et l’Inde. Le pays a vendu pour 3,37 milliards de dollars de produits bovins à l’extérieur en 2020, principalement à la Chine, à l’Allemagne et à Israël.

Les Argentins font faire face à l’une des inflations les plus élevées de la planète. En avril, elle a progressé de 4,1 %, selon l’institut des statistiques Idec. Et le coût de la vie dans le pays a augmenté de 46,3 % au cours des douze derniers mois.

Le 16 mai 2021 le président de centre-gauche, Alberto Fernandez, s’était d’ailleurs dit « préoccupé » par la hausse des prix des produits alimentaires, qui a atteint 65,3 % en avril 2021 par rapport au même mois de 2020, selon l’Institut de promotion de la viande bovine argentine.

Selon le président Argentin, seule « une miette de 8 000 tonnes de viande » bovine sur les 200 000 tonnes consommées chaque mois dans le pays bénéficie de prix réduits en vertu d’un accord passé avec la grande distribution.

« En conséquence de l’augmentation soutenue du prix de la viande bovine sur le marché intérieur, le gouvernement a décidé de mettre en œuvre un ensemble de mesures visant à réguler le secteur », a indiqué le président de centre-gauche, Alberto Fernandez, dans un communiqué. « Pendant la mise en œuvre de ces mesures, les exportations de viande bovine sont limitées pendant 30 jours », a-t-il ajouté..

> À lire aussi : La Commission européenne épinglée pour l’accord avec le Mercosur (22/03/2021)

AFP