À l’occasion du conseil des ministres de l’Agriculture le 22 mars 2021 à Bruxelles, un débat s’est tenu sur l’usage des agents de lutte biologique comme alternative à l’usage des produits phytosanitaires ainsi que sur un projet de législation harmonisée dans ce domaine, à l’échelle de l’Union européenne.

Vers un même usage du biocontrôle dans l’Union européenne

Les ministres s’accordent pour dire que ces agents « représentent une alternative viable aux pesticides chimiques et peuvent contribuer à la réalisation de certains objectifs du Green Deal et de la stratégie de la ferme à la fourchette ».

Ils soutiennent aussi l’initiative de la présidence portugaise du Conseil pour que la Commission européenne réalise une étude concernant « l’importation, l’évaluation, la production et la commercialisation d’agents de lutte biologique ». À terme, cela pourrait aboutir à une harmonisation de la législation, à l’échelle de l’Union européenne.

Charlotte Salmon