Faisant suite à la destruction de tournesols dans l’Aveyron, le collectif Marre des Faucheurs dénonce dans un communiqué datant du 24 août 2021 « la violence d’une poignée de militants radicalisés ». Il demande donc qu’une enquête soit menée au plus vite pour « retrouver les auteurs de ce saccage et les condamner lourdement ».

À lire aussi : Les faucheurs volontaires repassent à l’action (24/08/2021)

« Ils osent écrire dans leur communiqué que leurs opérations se déroulent dans le cadre de la non-violence », mais « derrière cette opération militante, il y a des agriculteurs qui sont victimes d’une violence physique qui conduit à la perte d’une production et donc d’un revenu. »

OGM confondus avec des VTH

« Cette violence bien réelle est en outre maquillée de mensonges puisque les faucheurs parlent de parcelles OGM alors même que la production d’OGM est interdite en France, juge le collectif. Ils confondent avec les variétés tolérantes aux herbicides de postlevée (VTH) qui sont, au contraire, une innovation majeure pour optimiser et réduire l’utilisation des produits phytosanitaires. En effet, le traitement en postlevée n’est effectué que si, et seulement si, il est nécessaire au regard de la pression des adventices. »

Ils ajoutent : « Les VTH sont un outil pour lutter contre l’ambroisie, cette espèce invasive au pollen fortement allergène qui est actuellement en pleine floraison. La santé publique et le sort des millions de Français victimes du pollen d’ambroisie ne sont manifestement pas une priorité pour les faucheurs. »

Céline Fricotté
Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

Le prix du colza en hausse

Le mardi 26 octobre 2021, le cours du colza se tient toujours, dans un contexte de hausse du prix de l’énergie et des huiles, et de faibles récoltes canadiennes.