Validé par la Commission européenne le 22 novembre 2021, le rachat du Groupe Soufflet par InVivo a été finalisé le 9 décembre 2021, a annoncé Thierry Blandinières, directeur général du groupe InVivo, lors d’une conférence de presse organisée ce même jour.

L’opération n’est toutefois « qu’une étape » du plan stratégique du groupe, dont les trois grands objectifs ont été présentés par le directeur général à cette occasion.

  1. Doubler les actifs de l’activité de malterie

    Le groupe s’est entouré de partenaires financiers (KKR, BPI France et Groupe Crédit Agricole) pour financer les opérations d’acquisition qu’il espère réaliser dans les années à venir, et ainsi porter son pôle de malt au premier rang mondial.

    Son potentiel d’investissement dans cette branche atteint ainsi les 800 millions d’euros, dont 440 d’augmentation du capital grâce aux investissements (minoritaires) de ces trois partenaires. « Preuve que l’on se donne les moyens financiers pour concrétiser très rapidement ce plan de croissance ambitieux », à savoir doubler de taille dans les cinq prochaines années, s’est félicité Thierry Blandinières.

    Mais avec une capacité de production annuelle et actuelle de 2,4 millions de tonnes de malt, le groupe a-t-il la place pour se développer ? Le directeur répond avec un grand oui : « Les gros du secteur, dont Soufflet fait partie, ne couvrent qu’environ 50 % du marché mondial », a-t-il résumé. Ce qui laisse une marge de progression confortable avec, qui plus est, un marché en progression constante grâce aux marchés émergents et aux marchés de niche (bières artisanales, sans alcool), a-t-il expliqué.

    Retrouvez les cours et marchés de l’orge de brasserie

  2. Investir dans la transition écologique

    Avec cette opération, InVivo compte gagner en compétitivité et en capacité d’investissement, lui permettant de participer pleinement « à la troisième révolution agricole » qui est en marche, a présenté son directeur.

    Le groupe souhaite miser sur l’agriculture de précision, les solutions de biocontrôle et le développement des biotechnologies.

  3. Céder la branche Soufflet Alimentation au groupe Avril

    Thierry Blandinières a également dévoilé l’entrée en négociations des groupes InVivo et Avril pour la cession de l’activité Soufflet Alimentation (marque Vivien Paille).

    Cette opération s’inscrit pleinement dans la stratégie du Groupe Avril, recentrée sur les filières végétales, a argumenté le directeur général. Les bénéfices de cette cession permettront de réinvestir dans les projets du groupe InVivo.

Raphaëlle Borget
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Blé et maïs à la baisse, dans le sillage des valeurs financières

La Banque centrale américaine s’est dite favorable à un durcissement de la politique monétaire, annonce qui a nettement fait baisser les cours des céréales le mercredi 18 mai 2022.