Pour la CEPM (Confédération européenne des producteurs de maïs), le prix de l’azote de plus en plus cher et l’accès de plus en plus difficile à ce gaz est une « vive préoccupation ». Elle demande à la Commission européenne « de suspendre les droits antidumping qui frappent depuis 2019 les importations de solution azotée pour favoriser l’approvisionnement du marché européen et ainsi limiter les charges de production qui pèseront sur les agriculteurs pour la prochaine campagne ».

> À lire aussi : L’industrie des engrais azotés se mobilise pour éviter la pénurie (13/10/2021)

Tensions sur le prix du gaz

Le syndicat alerte par ailleurs dans son communiqué de presse diffusé le 14 octobre 2021, sur le fait que les tensions sur le prix du gaz impactent aussi les « agriculteurs qui auront besoin de sécher leurs récoltes ».

La Confédération européenne des producteurs de maïs rappelle toutefois que le maïs est une source d’énergie renouvelable, sous forme de gaz avec la méthanisation, et de carburant avec le bioéthanol.

> À lire aussi : Les Français sont favorables aux énergies renouvelables (12/10/2021)

Impasses pour la protection des insectes

Autre sujet d’inquiétude pour les producteurs européens de maïs : la raréfaction des solutions pour lutter contre les ravageurs induisant des situations d’impasse. « L’Union européenne persiste pourtant à s’engager vers une agriculture de moins en moins performante malgré les différentes études qui pointent du doigt les conséquences désastreuses de la stratégie Farm to fork (« De la ferme à la fourchette »), regrette la CEPM. On ne peut pas à la fois prôner la souveraineté européenne et s’engager dans cette voie. »

> À lire aussi : Des impacts de la stratégie « De la ferme à la fourchette » « inacceptables » dénonce l’AGPB (06/10/2021)

La seule satisfaction actuelle reste malgré tout des rendements « au rendez-vous dans un contexte de prix hauts et avec des perspectives positives au regard des fondamentaux de marchés à l’échelle mondiale ».

À lire aussi : Le rendement français du maïs grain estimé à 98,1 q/ha (12/10/2021)

Isabelle Escoffier