Comme chaque année, Arvalis publie une carte des dates prévisionnelles de récolte de maïs fourrage. « L’objectif est de sensibiliser éleveurs, Cuma et entreprises de travaux agricoles à l’avancement de la maturité des maïs ». L’institut recommande de « commencer les récoltes suffisamment tôt pour éviter de finir à des taux de matière sèche trop élevés et d’altérer la qualité des ensilages ». La plage optimale de récolte des maïs fourrage se situe entre 31 et 35 % de matière sèche plante entière.

© Arvalis

Année légèrement tardive

L’institut technique souligne que les sols sont bien pourvus en eau à l’approche de la floraison, période de forte sensibilité du maïs au stress hydrique.

« Les dates de floraison prévues correspondent à une année normale à légèrement tardive, en retard d’environ cinq jours par rapport à l’an dernier, indique Arvalis. Les régions les plus en avance à la floraison seront également celles où les premiers chantiers d’ensilage sont attendus à partir du 20 août : Rhône-Alpes et Nord Aquitaine, puis Centre et Centre Ouest, Champagne et Lorraine… »

Hélène Parisot