Cette envolée, déjà intervenue au début de la journée, avait conduit à une interruption temporaire des échanges sur les contrats à terme de maïs. « Des réserves de maïs et de soja historiquement basses renforcent les inquiétudes des courtiers au sujet d’un temps humide et plus froid que les moyennes saisonnières qui freine l’avancée des semis », explique Ben Potter, de Farm Futures.

« Le maïs a grimpé de 4 % aujourd’hui et le soja, d’environ 2,5 % », poursuit l’expert. « Les prix du blé ont aussi bondi, la plupart des contrats gagnant plus de 5 %, en raison des craintes de pertes liées au gel dans les Grandes Plaines américaines et d’une forte demande », selon lui.

Par ailleurs, le gouvernement américain a diffusé dans la matinée les chiffres hebdomadaires des ventes à l’exportation de produits agricoles pour la période du 9 au 15 avril 2021. Les volumes de vente de maïs, de blé et de soja se sont établis dans la fourchette des prévisions des analystes. Le maïs et le soja sont nettement en avance par rapport à leurs temps de passage de l’année dernière, tandis que les ventes cumulées de blé depuis le début de la campagne en cours sont un peu en baisse par rapport à l’exercice précédent.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en mai, le plus échangé, a terminé à 7,1025 dollars, contre 6,7235 dollars à la dernière clôture, grimpant de 5,63 %.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mai a fini à 6,5050 dollars, contre 6,2550 dollars mercredi, bondissant de 4 %.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en mai a terminé à 15,3325 dollars, contre 14,9275 dollars la veille, progressant de 2,71 %.

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le maïs reprend son souffle avant un rapport américain

Les prix du maïs étaient stables, mercredi 12 mai 2021 dans l’après-midi, le marché procédant à des prises de profits à quelques heures du rapport mensuel (Wasde) du ministère américain de l’Agriculture.