C’est à Ashburton, sur la cote est de la Nouvelle-Zélande, qu’est située la ferme de 490 ha du couple Watson. Dans cette région, on récolte parmi les meilleurs rendements du monde en blé irrigué avec une moyenne autour des 120 quintaux par hectare. Les sols sont constitués de terres limono-argileuses et la couche arable ne représente que 40 cm. La parcelle du record était un blé irrigué de variété Oakley. Il a été semé en avril 2016 à une densité de 65 kg/ha avec un Horsch Pronto de 8 m.

Une année exceptionnelle

La récolte à la mi-février 2017 fut réalisée par une Case IH Axial Flow 9230 équipée d’une coupe à tapis MacDon. « L’année passée a réuni les conditions idéales, il sera difficile de battre ce record cette année », précise Éric Watson dans le magazine Terra Horsch. Le précédent record datait de deux ans, et était détenu par le Britannique Rod Smith avec un rendement de 165,2 quintaux par hectare.

Pierre Peeters
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé poursuit sa légère baisse hebdomadaire

Les prix du blé étaient légèrement dans le rouge, vendredi 25 septembre 2020 en fin d’après-midi, au terme d’une semaine marquée par une légère baisse et un appel d’offres de l’Égypte infructueux pour les blés français, à nouveau dominés par les blés russes.