« Avec un prix pour la récolte de 2020, de 23,78 €/t betterave entière, soit 25,56 €/t équivalent collet à 16 %, nous terminons la campagne de 2020, avec le prix payé aux producteurs, le plus élevé de France, et ce pour la deuxième année consécutive », souligne Thomas Nuytten, directeur betteravier Saint Louis Sucre, lors de la réunion des planteurs du groupe sucrier en visioconférence, le 16 avril 2021, qui a réuni plus de 1 100 agriculteurs. « Pour les contrats de la récolte de 2022, nous nous engageons aussi sur un prix minimal de 23,54 €/t betterave entière, soit 25,31 €/t équivalent forfait à 16 % », complète-t-il.

Une campagne de 135 jours

Saint Louis Sucre qui se dit optimiste quant à l’évolution des cours du sucre pour les mois à venir, a répété à plusieurs reprises, que l’enjeu numéro « un » pour le groupe, était la rentabilité pour le producteur et la sécurisation du prix des betteraves. Du côté de la rentabilité industrielle, il table pour ses deux usines d’Étrépagny, dans la Seine-Maritime, et de Roye, dans la Somme, sur une campagne en 2022, de 135 jours.

Saint Louis Sucre a également annoncé la création d’une ferme « Mont Blanc » de 80 ha à Étrépagny conduite en agriculture de conservation, avec la plantation de 2,5 km de haies, pour accompagner les agriculteurs dans une production durable et rentable.

Blandine Cailliez