« Entre l’Algérie, la Turquie, ou l’Égypte, plusieurs pays du Moyen-Orient ont fait part de leur intention d’acheter du blé », remarque Mike Zuzolo, de Global Commodity Analytics. « J’imagine que la montée des tensions géopolitiques dans la région à la suite des attaques contre des infrastructures pétrolières en Arabie Saoudite crée un environnement qui pousse les importateurs...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
error: ContentHttpServletRequest:/eom/SysConfig/MPS/FA.fr/jpt/leaves/article/article_container.jpt
25%

Vous avez parcouru 25% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Petit rebond du blé, incertitude sur les récoltes

Les prix du blé rebondissaient légèrement vendredi 3 juillet 2020 à la mi-journée, sur fond d’incertitudes quant aux prochaines récoltes.