"Quand nous avons créé en 2019 notre SARL « La viande d'ici », l'objectif était de pouvoir valoriser notre production à un prix rémunérateur", explique Jérôme Leroy, éleveur de charolaises à Parnans (Drôme) et cogérant de la SARL. Pari réussi. Avec 136 bêtes abattues en 2021 et une plus-value de 1 euro par kilo de carcasse, le collectif composé de 7 producteurs de viande bovine de race charolaise du nord de la Drôme a même dépassé ses attentes. "Nous nous étions fixés 5 ans pour vendre toutes nos femelles via la SARL, il ne nous aura fallu que trois ans", se réjouit Jérémy Dié, l'autre cogérant.

Le projet a été lancé en 2017. "Dans un contexte où le cours de la viande était très bas, nous avons lancé l'idée, au sein du syndicat départemental charolais, de mieux la valoriser en produisant nos propres steaks hachés surgelés", indique Jérôme Leroy. Après de longues réflexions et études, la SARL est créée deux ans plus tard, mais sans steaks hachés, compte tenu des difficultés à mettre en place cette filière.

Valorisation

La SARL achète les bovins aux éleveurs avant de les revendre aux clients. "Nous avons commencé à travailler avec deux supermarchés de la région qui nous prenaient 1,5 bête par semaine, en carcasse entière, pour leur rayon de boucherie traditionnelle. Nous sommes aujourd'hui à 2 bêtes par semaine. Et depuis au début de 2022, nous collaborons avec une boucherie de la région qui nous prend une bête toutes les trois semaines", commente Raphaël Barthélemy, associé de la SARL. Les sorties d'engraissement de chaque éleveur sont définies en collectif lors de réunions, afin de lisser la production sur l'année.

En 2020, l'idée du steak haché surgelé refait surface, après qu'un des éleveurs ait réalisé des essais concluants. Pour cette prestation, les bovins sont livrés aux Ets. Carrel en Isère. Les carcasses sont valorisées entières en steaks hachés sauf les entrecôtes, filets et faux-filets, conditionnés à part. Le tout est livré à la SARL qui s'est équipée d'une chambre de congélation. Les colis de un, trois ou six kilos sont ensuite commercialisés auprès de particuliers, restaurants, GMS et magasins de producteurs. Ils représentent 20 % du chiffre d'affaires de la SARL. Les steaks hachés sont vendus en moyenne 13 €/kg.