« L’achat d’aliments protéiques est souvent nécessaire pour équilibrer les rations des ovins et des bovins. Il existe sur le marché de nombreuses solutions, plus ou moins coûteuses. Le recours aux matières premières, comme le tourteau de soja ou le tourteau de colza, revient moins cher que les complémentaires à 40 % de protéines. Attention, cependant de comparer leurs prix pour 100 g de PDI apportés. Les performances sont comparables, quelle que soit la source, pour une même quantité protéique apportée. L’aménagement d’un stockage plus important lors de l’agrandissement de son troupeau peut aussi être l’occasion de revoir ses rations, et de négocier les prix auprès de son fournisseur. Le suivi des cotations sur le marché peut s’avérer intéressant pour mieux orienter ses choix. Il permet d’anticiper ses achats et livraisons. Pour cela, la chambre d’agriculture propose des services pour recevoir une lettre bimensuelle Les marchés et des conseils. »