Il se sera fait attendre, le terminal universel de Claas pour piloter les matériels à partir d’un iPad ! Récompensé d’une médaille d’or au Sima 2013, il est enfin présenté en version commerciale sur certains outils comme les presses, les andaineurs et les faucheuses de grande largeur, ainsi que sur les autochargeuses. Le début de la campagne de récolte de luzerne est l’occasion rêvée pour voir le système en action sur une Cargos 9 600. Rendez-vous est donc pris au pied de la machine afin de découvrir les fonctionnalités du terminal.

Sécurité renforcée

Pour envisager d’utiliser l’iPad comme un terminal Isobus, il faut au préalable télécharger deux applications gratuites sur l’App Store : Easy on Board et CWI Setup App. L’iPad doit avoir reçu la mise à jour iOS 8. Dans le tracteur, une box WiFi montée derrière le support de l’iPad assure le transfert des données entre la tablette et la machine. Cette interface sans fil baptisée CWI se présente sous la forme d’un module qui peut être monté directement à l’usine, en option. Il faut noter que le terminal universel n’est pas transposable sur les tablettes Android, jugées moins sécurisées que l’iPad. Pour bien visualiser toutes ses possibilités, nous sortons la tablette de la cabine et nous nous plaçons devant la machine. Le système a été sécurisé pour éviter les mauvaises manipulations et réduire le risque de se faire happer ou écraser par la machine. Lorsque la tablette est retirée de son support, le chauffeur doit avoir en permanence les deux mains sur l’écran pour activer les fonctions. À cet effet, un pictogramme représentant un verrou est placé en haut à gauche de l’écran. Il faut placer le pouce gauche dessus pour activer l’interface. En outre, la transmission WiFi s’arrête lorsque l’iPad va au-delà de la longueur de la machine.

Interface conviviale

Sur l’écran de l’iPad, toutes les commandes de la Cargos sont affichées, comme sur un écran Isobus classique. Un pilote qui a déjà contrôlé l’autochargeuse avec un terminal classique ne sera donc pas perturbé pendant la conduite. L’avantage de l’iPad est que les touches sont encore plus sensibles que sur un terminal et répondent donc mieux. Mais surtout, il est possible de le sortir du tracteur pour réaliser des opérations telles que l’ouverture du compartiment des couteaux, les interventions sur le pick-up… Le schéma de la machine affiché au centre de l’iPad permet de visualiser tous les paramètres du travail en cours. À l’usage, une fois que la connexion entre l’iPad et l’autochargeuse est établie, les opérations se déroulent sans encombre.

On remarque aussi que le dispositif de sécurité est particulièrement efficace, puisque l’iPad devient inutilisable dès qu’on dépasse le niveau de la porte de déchargement. L’avantage de l’iPad est qu’il est possible d’utiliser ses autres fonctions comme la réception des courriels et la consultation de la météo pendant le chantier, par exemple quand la machine est en train de décharger son fourrage. Pour le moment, Claas réserve cette solution du pilotage par iPad aux machines de gros débit pour entrepreneur, mais elle pourrait se démocratiser assez rapidement.