Selon les dernières estimations d’Agreste (service de la statistique et de la prospective du ministère de l’Agriculture) parues le 9 novembre 2021, la production de maïs grain atteindrait 14,8 millions de tonnes en 2021, soit la plus forte récolte depuis 2014. Elle progresse donc de 1,2 million de tonnes par rapport à 2020 et de 1,6 million de tonnes par rapport à la moyenne de 2016 à 2020.

 

Les pluies estivales ont en effet été bénéfiques aux rendements, notamment à ceux du maïs grain (hors semences) qui sont révisés à la hausse dans la plupart des régions (+0,8 % en Aquitaine, +9,4 % en Bretagne, +7,2 % dans les Pays de la Loire). Ainsi, au niveau national, le rendement du maïs grain (hors semences) atteindrait 102,8 q/ha, une augmentation de 14,3 % par rapport à la moyenne quinquennale.

 

Celui du maïs fourrage est estimé à 138,8 q/ha, contre 116,5 q/ha en 2020.

Production record de tournesol et hausse des rendements de soja

L’estimation de la production de tournesol progresse. Elle atteint en effet 2 millions de tonnes au 1er novembre 2021. « Alors que les récoltes sont terminées, les rendements sont révisés à la hausse dans les premières régions productrices (+2 q/ha dans le Midi-Pyrénées, +1 q/ha dans le Poitou-Charentes), portant le rendement national à 28,7 q/ha (+38,8 % par rapport à 2020 et +26,7 % par rapport à la moyenne sur 5 ans) », détaille Agreste.

 

La production de soja est toujours estimée à 0,5 million de tonnes (+11,4 % par rapport à 2020 et +13,8 % par rapport à la moyenne sur 5 ans). Les surfaces, qui étaient en progression depuis plusieurs années, reculent à 156 000 hectares (−16,5 % par rapport à 2020), mais les rendements atteignent 29 q/ha (+33,4 % par rapport à 2020).

Hausse des rendements pour les betteraves et les pommes de terre

Bénéficiant de la météo estivale, la récolte en cours des betteraves est estimée à 34,1 millions de tonnes, en augmentation de 30 % par rapport à 2020, mais inférieure de 8 % à la moyenne de 2016 à 2020 (37 millions de tonnes).

 

Les rendements de 2021 sont nettement supérieurs à ceux de 2020 : ils progressent en effet de 36,1 % en glissement annuel et ils sont supérieurs la moyenne des récoltes de 2016 à 2020. Les surfaces, estimées à 402 000 ha, baissent pour la troisième année consécutive et sont en repli de 10,4 % par rapport à la moyenne quinquennale, perdant 46 900 hectares.

 

La production de pommes de terre de conservation et de demi-saison est estimée à 6,5 millions de tonnes, en baisse de 3,2 % par rapport au niveau record de 2020, mais supérieure de 5,9 % à la moyenne de 2016 à 2020.