"Face à l’augmentation générale des coûts de production, aux conséquences des événements climatiques du printemps et de l’été sur le niveau de production des semences et leurs répercussions sur la rémunération des agriculteurs multiplicateurs, notre conseil d’administration appelle l’ensemble des acteurs à se mobiliser pour assurer la pérennité de la production de la filière", lance Semae, l'interprofession des semences et plants, dans un communiqué de presse daté du 5 octobre 2022.

Une attention particulière accordée aux agriculteurs multiplicateurs

Le contexte actuel est marqué par l’augmentation des prix de l’énergie, des engrais et de nombreux intrants et services, et par l’impact des conditions climatiques du printemps et de la sécheresse qui persiste. Selon Semae, il exige qu’une attention particulière soit accordée à la situation des agriculteurs multiplicateurs afin que ceux-ci ne remettent pas en question le choix de la production de semences au bénéfice de celle de consommation.

Et d'ajouter que cela doit se traduire dans les négociations sur la rémunération des agriculteurs multiplicateurs dans un cadre où la relation de confiance établie depuis de nombreuses années, constitue la garantie du succès.

Répercussion sur le prix final

Plus globalement, l’équilibre économique de la filière impose lajuste répercussion de la hausse des coûts de production sur le prix final des semences. La France est le premier pays producteur européen de semences et le premier exportateur mondial.

« Notre organisation et le sens de responsabilité de tous font la force de notre filière, et c’est bien par une mobilisation collective que nous maintiendrons notre capacité d’approvisionnement en semences répondant aux attentes de l’ensemble de nos clients », a ajouté le président de Semae François Desprez.