dans l’Union européenne. Les surfaces converties ont augmenté de 5,3 % par rapport à 2019, pour atteindre 14,9 millions d’hectares soit 9,2 % de la surface agriculture utile de l’Union européenne. Cette dernière compte 350 000 producteurs.

 

 

> À lire aussi : Union européenne : L’objectif de 25 % d’agriculture biologique en 2030 est confirmé (20/07/21)

La France en pool position

Pour la première fois, la France se retrouve première au rang européen en termes de surfaces agricoles bio. L’Hexagone compte ainsi 2,5 millions d’hectares convertis à l’AB. L’Espagne et l’Italie arrivent juste derrière avec respectivement 2,4 et 2,1 millions d’hectares.

 

L’Italie se distingue comme le pays comptant le plus d’exploitations bio (71 590) et de transformateurs (23 000).

 

Ramené à la surface agricole utile (SAU) totale, l’Autriche arrive grande gagnante puisque 26,5 % de sa SAU est convertie au bio.

 

Le rapport montre également que quinze pays européens déclarent toujours avoir moins de 10 % de leur SAU converties à l’agriculture biologique.

Le second marché mondial

Le marché européen de l’agriculture biologique atteint 44,8 milliards d’euros en 2020. Il s’agit du second marché mondial, derrière les États-Unis (49,5 milliards d’euros). La consommation annuelle par personne de produits certifiés bio en Europe atteint 101,8 €.

 

À elle seule, l’Allemagne représente 22,3 % du marché européen. C’est d’ailleurs le marché allemand qui enregistre la croissance la plus importante en 2020 (+22,3 %).