« La terre est le dernier actif de valeur en Ukraine, si important que beaucoup craignent de ne pas savoir le gérer », déclare Oleksiy Sobolev, le jeune directeur de ProZorro à Kiev, la plate-forme en ligne des marchés publics ukrainiens. Alors que la vente de foncier agricole est toujours interdite dans le pays, il travaille à un projet pilote pour faciliter la location de terrains, convaincu de la valeur ajoutée d’une levée...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
16%

Vous avez parcouru 16% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !