« Au niveau le plus bas, le 25 août, près de la moitié du volume de l’usine était approvisionné par les camions-citernes », explique Florence Mouly, directrice du territoire pour la Dordogne et le Limousin chez Veolia. Une usine, qui, pompant dans le Lys, approvisionne en eau potable les communes de Margerides, Monestier­-Port­-Dieu, Saint-Bonnet­-près­-Bort, Saint-­Victour, Sarroux-Saint-­Julien, Thalamy...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
18%

Vous avez parcouru 18% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !