« Je veux remettre du lien entre les agriculteurs et les consommateurs. Ça fait quelques années que je me suis rendu compte que les citadins, et les consommateurs en général, en savaient de moins en moins sur la façon dont étaient fabriqués leurs aliments, mais, dans le même temps, se montraient de plus en plus critiques et exigeants à l’égard des agriculteurs », constate le journaliste Pierre Girard...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
22%

Vous avez parcouru 22% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !