« La stratégie “De la ferme à la fourchette” est dangereuse pour la stabilité des secteurs agricole, alimentaire et commercial », alerte la Coordination rurale dans un communiqué du 27 septembre 2021, en reprenant les conclusions d’une étude de l’Université de Kiel parue quelques jours plus tôt.

À lire : Farm to fork : Les agriculteurs européens insistent pour une étude d’impact (24/09/2021)

Cette étude, demandée par le lobby céréalier allemand Grain Club, prévoit en effet une baisse significative de la production européenne (de 20 % en céréales et viande bovine), une réduction des cheptels et une hausse des prix, sans amélioration probante des réductions d’émissions de gaz à effet de serre.

Protéger l’agriculture européenne

Ainsi, pour la Coordination rurale, la stratégie « De la ferme à la fourchette » ne fournirait pas « un cadre politique agricole cohérent » pour atteindre les objectifs du Pacte vert. Même pire : en diminuant la production européenne, elle exposerait l’Europe à la concurrence des États-Unis, lesquels organisent pendant ce temps « une coalition » avec plusieurs pays pour « concilier durabilité et productivité, en se basant sur l’innovation ».

Face à cette menace, « il est temps que les décideurs européens refondent une politique agricole commune, capable de nourrir les citoyens et de faire vivre les agriculteurs », insiste le syndicat français.

Sophie Bergot