Au Royaume-Uni, le secteur de la pêche exporte 70 % de ses produits, tandis que 70 à 80 % des produits de la mer consommés dans le pays sont importés. Face à la chute des débouchés, la vente directe s’est développée et les Britanniques découvrent les espèces locales qu’ils boudaient auparavant, encouragés par leur gouvernement.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
15%

Vous avez parcouru 15% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !