Première initiative du collectif de start-ups CoFarming, le tour de France en tracteur est symbolisé par l’agriculteur et Youtubeur Thierry Bailliet, porte-drapeau et vitrine du projet.

Malgré le peu de monde présent lors de la première étape ce lundi 1er mars dans les locaux de Lemken France et Steketee à Orléans, on sent une réelle envie collective de partage pour continuer à faire avancer le monde agricole dans le domaine numérique malgré le contexte pandémique actuel.

À lire aussi : Top départ pour le tour de France en tracteur (27/02/2021)

Inventeur, start-ups et poids lourds du secteur agricole

Cette première étape a été l’occasion pour plusieurs acteurs du monde agricole allant du constructeur d’outils Lemken et ses bineuses Steketee, en passant par le tractoriste finlandais Valtra jusqu’au fournisseur français de pneumatiques Michelin de côtoyer et d’échanger avec des start-ups novatrices. Dans ce contexte, Guillaume Gangnolle un agriculteur-inventeur ayant entièrement automatisé la conduite de son tracteur appelé Agri-I-Bot est venu présenter sa création.

> À voir aussi, la vidéo : « J’ai entièrement robotisé mon tracteur » (20/06/2018)

Plusieurs start-ups ont dévoilé leurs projets dont Datafarm qui refroidit les datacenters grâce l’énergie issue de la méthanisation, Agrikolis qui propose aux agriculteurs de faire partie d’un réseau de relais colis. La start-up Piloter Sa Ferme, qui permet aux agriculteurs de savoir quel est le moment idéal pour vendre sa production, et Farmleap, qui développe un outil de pilotage de sa ferme, ont proposé des solutions de gestion de l’exploitation.

Recréer du lien

Au-delà de la promotion de l’innovation agricole, le CoFarming Tour vise à rassembler en région le monde agricole. En ces temps où il n’y a plus ni foire locale, ni salon, les agriculteurs ont besoin d’échanger mais aussi d’apprendre afin de sortir de leur quotidien.

Paul Denis