« En mars 2021, les abattages de bovins sont en hausse de 5,7 % en têtes et de 6,1 % en poids sur un an », observe Agreste, le service de la statistique du ministère de l’Agriculture dans une note d’infos rapide mise en ligne le 30 avril 2021.

Une tendance identique sur le premier trimestre

Les abattages de vaches allaitantes progressent de 10,8 % sur un an en têtes et en tonnage. Ceux de génisses s’envolent pour atteindre 55 621 têtes contre 49 905 l’an dernier, et 20 411 tec cette année contre 18 186 tec en 2020. Sur les trois premiers mois de 2021, ils bondissent de 6,6 %.

« Les abattages de bovins mâles de 8 à 24 mois dépassent de 4,9 % en têtes, et 4,7 % en poids, les niveaux de mars 2020. [Ceux de] de veaux de boucherie sont en hausse de 5,3 % par rapport à mars 2020 qui avait vu la demande chuter dès le début de la crise liée au Covid-19. »

Les vaches laitières échappent à la hausse

Les vaches laitières est la seule catégorie à échapper à ce mouvement haussier. « Les abattages de vaches laitières baissent en têtes et en poids, sur un an », respectivement de 2,9 % et 3,2 % ils atteignent 72 948 têtes en mars 2021 contre 75 112 en 2020.

Éric Roussel