« Compte tenu des déclarations récentes [de foyers de grippe aviaire] dans les compartiments sauvage, captif et domestique dans plusieurs pays d’Europe, dont deux pays limitrophes de la France (Belgique, Luxembourg), la vigilance doit être accrue sur l’ensemble du territoire national », alerte la Plateforme d’épidémiosurveillance en santé animale (ESA), dans une note hebdomadaire publiée le 7 septembre 2021.

Car le danger se rapproche sérieusement des frontières françaises. Un cas du virus H5N8 a été détecté le 30 août 2021 en Belgique, chez un commerçant d’oiseaux d’ornement. Il se situe à Menin, en Flandre occidentale. C’est une commune limitrophe de la France, établie à quelques kilomètres de l’agglomération lilloise. « Les oiseaux sont destinés à l’élevage amateur et le commerçant a fréquenté plusieurs marchés ces dernières semaines », précise la Plateforme ESA.

> À lire aussi : La France est officiellement indemne de grippe aviaire (04/09/2021)

« Risque d’introduction dans un élevage »

Six jours plus tard, c’est au tour d’un élevage amateur situé à Oligen, au Luxembourg, d’être contaminé par l’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP), « à la suite d’une importation de volaille d’un marché de Belgique », précise le ministère de l’Agriculture luxembourgeois, sans faire de lien avec le cas belge précité. Ce foyer se situe à une vingtaine de kilomètres seulement de la frontière avec la France.

« La circulation de souche H5N8 dans les pays limitrophes, et de H5N1 dans les pays baltes et scandinaves représente un risque d’introduction de ces souches dans un élevage via les migrations descendantes ou via l’avifaune résidente », appuie la Plateforme ESA.

> À lire aussi : La campagne de surveillance de l’influenza aviaire débute (05/08/2021)

25 foyers européens identifiés depuis le 1er août 2021

L’IAHP circule en effet activement sur le Vieux Continent. Depuis le début de la saison 2021-2022 le 1er août dernier, 25 foyers ont été détectés en Europe, dont 11 de souche H5N8, 10 de souche H5N1 et 4 de souche H5Nx. Pour l’heure, la Finlande est la plus touchée, avec 13 foyers, dont 9 de souche H5N1 et 4 de souche H5N8.

À ce stade, un seul foyer dans le compartiment élevage a été recensé le 9 août, en Pologne. Dans le compartiment sauvage, le 5 septembre, l’IAHP touchait en majorité les cygnes (sept déclarations), devant les canards (quatre déclarations), et les rapaces (trois déclarations).

Vincent Guyot