« J’en ai marre, je vais arrêter la production ovine », s’insurge Romain Bigeon, polyculteur-éleveur à Punerot, dans les Vosges. Depuis cinq ans son troupeau de brebis est régulièrement victime des attaques des loups. La semaine dernière, un loup a attaqué à deux reprises. Dans la nuit de mercredi 27 à jeudi 28 mai 2020, il a tué une agnelle de renouvellement, puis dans la nuit de samedi ...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
19%

Vous avez parcouru 19% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !