Après la signature de deux accords tripartites en lait cette année, le distributeur discount Aldi France franchit un nouveau cap et renforce ses engagements envers la filière bovine allaitante. Le mercredi 22 septembre 2021, une première convention quadripartite a été signée sur la viande limousine pour une durée initiale de deux ans avec la société Plainemaison — filiale de Beauvallet — Opalim et Celmar.

« Près de 5 000 carcasses entières (1) seront valorisées chaque année dans les 1 250 magasins Aldi, ce qui équivaut à 900 tonnes de viande », rapporte Jean-Marie Malbranke, directeur général adjoint d’Aldi France lors d’une conférence de presse organisée le 21 septembre 2021.

Une plus-value garantie

Aldi, qui assure vouloir contribuer à « bâtir un prix vers l’avant », a convenu avec la société Plainemaison, l’organisation de producteurs Opalim et la coopérative Celmar d’une revalorisation des carcasses achetées entières « à hauteur d’un peu plus de 100 euros, quelle que soit l’évolution des cours », informe le vice-CEO d’Aldi France. « À titre d’exemple, un éleveur de vaches limousines qui livre douze animaux pour le compte d’Aldi recevra l’équivalent d’un Smic supplémentaire au minimum », illustre Florent Dauga, directeur des achats de produits frais pour Aldi France.

Vers une montée en gamme

« Afin de valoriser au maximum le travail des éleveurs, Aldi France augmente le volume de la viande limousine en passant de cinq à sept références au total », rapporte le communiqué de l’entreprise. Dans le même temps, l’enseigne de discount garantit une maturation de la viande à quatorze jours, contre onze auparavant. « Ces gammes seront disponibles dans nos linéaires dès octobre 2021 », précise Florent Dauga.

« En contrepartie, les producteurs s’engagent à fournir une viande issue d’exploitations qualifiées Haute valeur naturelle (HVN) et 100 % locale, reprend Jean-Marie Malbranke. Ainsi, nos consommateurs ont l’assurance d’avoir accès dans nos rayons à une race à viande de qualité, d’origine France en provenance directe du Massif central. »

Lucie Pouchard

(1) Carcasses de poids moyen de type R avec une note d’engraissement de 2 ou 3. Sur la totalité des carcasses incluses dans la convention avec Aldi, près de 35 % seront issues de génisses et de jeunes bovins, d’après l’enseigne.