L’Argentine est donc le premier pays au monde à autoriser la culture d’un blé transgénique sur son territoire. Le gouvernement argentin, les entreprises Bioceres et Florimond Desprez, associées dans la mise au point de cette technologie, précisent néanmoins que sa commercialisation n’aura lieu que dans l’hypothèse où le Brésil, principal client à l’exportation de l’Argentine, accepte d’importer cette variété transgénique.

La joint-venture franco-argentine Trigall Genetics est née de l’association entre Bioceres et Florimond Desprez en 2013 « pour développer et commercialiser en Amérique du Sud des variétés de blé à haut rendement incorporant la technologie HB4, un trait qui confère un avantage de rendement en conditions de stress hydrique et de salinité excessive », a détaillé Florimond Desprez dans un communiqué diffusé le 13 octobre 2020.

20 % de rendement supplémentaire en situation de sécheresse

« L’association de la technologie HB4 de Bioceres, aux qualités agronomiques des blés Florimond Desprez [...] assurera aux agriculteurs locaux des rendements plus élevés et plus réguliers, même en condition de stress hydrique », a commenté le président de l’entreprise française François Desprez.

Selon les essais réalisés ces dix dernières années, en situation de sécheresse, les variétés de blé HB4 ont permis d’améliorer les rendements de 20 % en moyenne, selon le gouvernement argentin. Ces années de recherche ont aussi permis à la comission nationale des biotechnologies agricoles de conclure que les risques inhérents à la culture du blé HB4 « ne se différencient pas significativement de ceux des cultures conventionnelles ».

Pour l’alimentation humaine et animale

Le service national argentin de la sécurité et de la qualité des aliments, le Senasa, a quant à lui conclu à l’innocuité de ce nouveau blé pour l’alimentation humaine et animale, a précisé le gouvernement.

Bioceres a précisé dans son communiqué de presse que le processus de demande d’autorisation de la culture du blé HB4 était en cours aux États-Unis, en Uruguay, au Paraguay et en Bolivie. L’entreprise a également fait part de « son intention d’initier le processus » en Australie, Russie, ainsi que dans certains pays d’Asie et d’Afrique.

Raphaëlle Borget

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé et le maïs en hausse sur le marché européen

Les prix du blé et du maïs étaient en hausse vendredi 22 octobre 2021 dans l’après-midi sur le marché européen, dans un contexte général très tendu et alors que la Banque mondiale n’attend pas d’accalmie sur les coûts de l’énergie avant le second semestre de 2022.