Météo-France l’a annoncé. Il faudra attendre le début de cette semaine pour voir arriver la pluie dans certaines régions seulement. Alors que le gel a fortement endommagé les cultures, c’est au tour de la sécheresse de les menacer. Des conditions météorologiques contrastées auxquelles se préparent les départements, mais qui laissent agricultrices et agriculteurs sur le qui-vive.

Des départements placés en alerte de sécheresse

Le 19 avril 2021 déjà, le bulletin de santé du végétal (BSV) d’Aquitaine prévenait que « l’effet du manque d’eau prolongé impacte la capacité du colza à compenser les avortements de fleurs ou siliques dans les sols les moins profonds, ou sur les colzas mal enracinés ».

S’ajoutent désormais les vigilances sécheresse mises en place dans plusieurs départements de France comme l’Hérault, le Rhône, le Gard ou encore le Var qui a pris un arrêté dès hier, le 22 avril.

À lire aussi : Après le gel, la sécheresse menace (19/04/2021)

L’inquiétude grandit face à la sécheresse

Sur le terrain, agricultrices et agriculteurs font part de leur détresse face au manque d’eau. Ils partagent leurs inquiétudes pour leurs cultures. Dans l’Indre-et-Loire par exemple, l’orge est à la peine.

Même constat alarmant dans le Gâtinais sur l’orge, le colza ou encore le blé.

En Vendée, c’est l’état de la chicorée qui inquiète.

Le tournesol a été ravagé par les épisodes de gelées matinales et attend impatiemment la pluie.

Et dans le Lot-et-Garonne, ce sont les réserves d’eau qui finissent par s’épuiser.

Oriane Dieulot