Interfel, l’interprofession des fruits et légumes frais, regrette dans un communiqué de presse du mardi 28 juillet 2020 que son secteur soit exclu du nouveau dispositif des appels d’offres publics, notamment pour la restauration scolaire.

Pourtant, elle a rappelé durant la crise sa demande d’adapter les conditions d’accès des produits locaux aux appels d’offres publics concernant la restauration collective.

> À lire aussi : Un décret pour faciliter l’écoulement des stocks dans les cantines (23/07/2020)

« La décision prise par les pouvoirs publics d’accroître jusqu’à 100 000 euros le recours aux denrées alimentaires produites, transformées et stockées pendant la crise va dans le bon sens. L’effet de ce décret, comme cela a été largement commenté, aura un impact favorable sur les produits locaux. Néanmoins, cette décision exclut, une nouvelle fois, les fruits et légumes frais qui représentent pourtant un enjeu central pour l’approvisionnement local et la santé publique », juge l’interprofession.

Écarté des mécanismes financiers et réglementaires

Elle complète : « Une fois de plus le secteur des fruits et légumes frais est écarté de nombreux mécanismes financiers ou réglementaires, alors que la filière, au travers d’Interfel, a investi durant la crise plus de deux millions d’euros pour contribuer aux équilibres de l’offre et de la demande. Les actions engagées ont aussi permis de limiter les destructions de produits et de maintenir l’équilibre des marchés. »

Sans cesse mise en avant dans les communications publiques quant aux enjeux qu’elle représente, la filière ne sent pas aujourd’hui accompagnée pour répondre aux besoins cruciaux des consommateurs et aux engagements pris par l’interprofession dans les 21 propositions pour la relance, soumises aux pouvoirs publics le 15 juillet 2020.

« La filière n’aura pas la possibilité de poursuivre seule tous les efforts nécessaires aux adaptations qui lui sont demandées et aux conséquences avérées de la crise, ce que pourtant les pouvoirs publics tant européens que nationaux semblent avoir bien compris pour de nombreux autres secteurs », conclut Interfel.

C.F.