Explorer des solutions concrètes pour une meilleure gestion de l’eau en agriculture face au changement climatique dans le grand sud de la France (Occitanie, Sud Paca, Auvergne-Rhône-Alpes). Tel est l’objectif de la chaire partenariale « Eau, agriculture et changement climatique » (EACC), créée en 2021 et inaugurée le 4 juillet 2022 par l’Institut Agro (1) et l’Inrae (2).

Rendre plus objectif le débat public

« Associant les sociétés d’aménagement régional, des collectivités territoriales, les chambres d’agriculture régionales, des bureaux d’études spécialisés et des entreprises privées, la chaire a pour objectif de contribuer à l’objectivation du débat public sur les transformations et les solutions à mettre en œuvre dans les territoires », indique la chaire EACC.

Six grandes thématiques seront travaillées jusqu’en 2025 :

  • Les références et méthodes pour mieux suivre les disponibilités et les usages de l’eau ;
  • L’interdépendance entre la transition agroécologique et la gestion de l’eau ;
  • La réutilisation des eaux usées traitées (Reut) en agriculture ;
  • Les aménagements des territoires (nouvelles retenues, extensions en capacité, diversification des usages et solutions d’optimisation de retenues existantes, stockage en nappe, aménagement de zones humides et autres solutions fondées sur la nature) ;
  • La salinisation des zones côtières en Méditerranée ;
  • Le renouvellement des approches de concertation.

Hélène Parisot

(1) Institut national d’enseignement supérieur pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement. Il regroupe les grandes écoles d’agronomie de Montpellier, Rennes-Angers, et Dijon.

(2) Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement.