Le 18 mai 2022, le Comité d’anticipation et de suivi hydrologique (Cash) s’est réuni pour faire le point sur la situation de sécheresse en France.

Une cartographie des risques, publiée le 19 mai 2022, « montre que l’été 2022 pourrait être marqué par des étiages ou des baisses de nappes marquées sur la totalité du territoire », alerte le Comité, appelant néanmoins à la vigilance quant à l’utilisation de ces résultats indicatifs.

© Ministère de la Transition écologique

> À lire aussi : Le niveau des nappes est en baisse (13/05/22)

« Les Régions Provence-Alpes-Côte d’Azur, Auvergne-Rhône-Alpes, le nord de la Nouvelle-Aquitaine, Pays de la Loire et Centre-Val de Loire pourraient être particulièrement touchées », ajoute-t-il.

Restrictions d’usage de l’eau

Le Comité souligne la nécessité d’anticiper les mesures pour la préservation de la ressource en eau et de « veiller aux enjeux d’accès à l’eau potable et de salubrité publique tout en restant attentif aux enjeux des activités agricoles et énergétiques. » Les restrictions d’usages éventuelles, déclenchées par les préfets, sont disponibles et consultables sur le site Propluvia.

« Face à la sécheresse, économiser l’eau doit être l’affaire de tous. En période de sécheresse, soumis ou non à des mesures de restrictions, chacun d’entre nous peut agir », insiste le Comité.

> Retrouvez votre météo sur Lafranceagricole.fr

Charlotte Salmon