Le blé a perdu un peu de hauteur mardi alors que les yeux des investisseurs sont braqués sur la publication vendredi du rapport mensuel du gouvernement américain sur les estimations d’offre et de demande de produits agricoles dans le monde (Wasde).

Les acteurs du marché s’attendent à une révision à la hausse de la récolte de blé de la Russie mais aussi de l’Australie après l’abondance de pluie dans les régions productrices de l’est du pays.

« Il se peut qu’il y ait aussi un peu de prises de bénéfices », s’est avancé Jason Britt, de Central States Commodities, alors qu’au début de la semaine dernière le cours du blé avait atteint son plus haut depuis la fin de mars.

> À lire aussi : Les pluies font rebondir la production australienne de blé (08/09/2020)

Le cours du soja, qui a enregistré sa onzième hausse consécutive, a été encore soutenu par la bonne tenue des commandes à l’exportation, alors que le ministère américain de l’Agriculture a rapporté mardi deux commandes de la part de la Chine, l’une de 400 000 tonnes, l’autre de 264 000.

Des prévisions météorologiques plus fraîches ont aussi joué en faveur du cours de l’oléagineux : « Certaines prévisions ont évoqué des températures plus froides avec des […] gelées possibles », a souligné Jason Britt.

Le maïs a terminé en hausse, porté lui aussi par « des commandes solides », selon Jason Britt. Une commande de 101 600 tonnes de maïs pour une destination inconnue a été mentionnée par le ministère.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a terminé mardi à 3,6175, contre 3,5800 dollars vendredi (+1,08 %), les marchés ayant fermé lundi pour observer le jour férié du Labor Day.

Le boisseau de blé pour livraison en décembre, le plus actif, a fini à 5,4425 dollars, contre 5,5025 dollars à la précédente clôture (–1,09 %).

Le boisseau de soja pour livraison en novembre, le plus échangé, a terminé à 9,7300 dollars, contre 9,6800 vendredi (+0,51 %).

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Petit rebond du blé, la demande est toujours là

Les prix du blé connaissaient un petit rebond, vendredi 23 octobre 2020 à la mi-journée, à la faveur d’une demande qui repartait de plus belle en Afrique du Nord.