À l’occasion d’un point de presse organisé le 15 février 2022, Philippe Camburet, président de la Fédération nationale d’agriculture biologique (Fnab), a précisé son souhait de « voir évoluer le cahier des charges français vers une bio plus exigeante ». Pour cela, le label « Fnab bio France », lancé en 2020 par la Fnab et ouvert à ses adhérents, s’enrichit de critères sociaux construits avec les syndicats, dont la CFDT.

Neuf critères de bien-être au travail

Le label offre la possibilité de pousser plus loin leurs engagements pour améliorer le bien-être au travail. La charte comprend neuf critères :

  • L’obligation de formation au prix de revient sur la ferme ;
  • L’obligation de formation aux ressources humaines sur le cadre légal ;
  • L’obligation de formation continue des salariés (au moins 2 jours de formation tous les 2 ans) ;
  • L’exclusion du statut de conjoint collaborateur au-delà de 3 ans ;
  • L’encadrement de l’accueil des stagiaires et woofers dans les fermes (nombre de stagiaires par UTH, charte et convention à signer) ;
  • L’interdiction du recours au travail détaché ;
  • L’obligation d’information des salariés (obligation d’avoir un livret d’accueil pour les salariés et stagiaires) ;
  • La consultation des salariés sur l’organisation du travail : réunion d’équipe régulière sur la stratégie d’entreprise et l’organisation du travail.

Une démarche progressive

La démarche est progressive, l’ensemble des critères devront être validés au terme de la troisième année de labellisation. Cependant, leur non-réalisation n’implique pas la perte de la labellisation « AB ».

 

Le contrôle de ces critères pourra être réalisé au même moment que le contrôle de certification à l’agriculture biologique. « Nous devrions rester dans des coûts de certification assez faibles », a voulu rassurer Christophe Osmont, élu à Fnab en charge du dossier.

 

La Fnab espère atteindre 300 fermes certifiées à la fin de l’année 2022. Un travail de communication va également être mis en place afin d’expliciter la démarche auprès des consommateurs.

 

 

Le logo « Fnab bio France ».
Le logo « Fnab bio France ».

 

De nouveaux critères, portés sur la protection de la biodiversité seront également bientôt inclus dans le label Fnab.