«Souvent pour la Saint-Valentin, chaque membre du couple attend son cadeau. Cette fête est pourtant celle de l’amour et du lien amoureux, pas celle de Martine ou de Jacques. Vous pouvez alors vous poser, cette année, la question­ autrement : quel est le cadeau qui ferait du bien à notre relation ? On entre dans quelque chose d’immatériel qui n’est plus d’offrir une bague à Madame ou une montre connectée à Monsieur. Fêter ce lien, c’est parler de toi et moi et non de toi/moi.

Célébrer ce “nous deux” demande de se décaler par rapport au quotidien pour regarder ensemble votre relation. Ça ne signifie pas forcément de se déplacer à des kilomètres, même si parfois­ ça peut aider. C’est faire quelque chose qui n’est pas comme d’habitude, trouver le meilleur cadre pour cela. Si vous avez des enfants, proposez-leur de dîner avant pour avoir un temps rien qu’à deux.

La Saint-Valentin peut être l’occasion de s’interroger : comment va notre couple ? Qu’aurait-il besoin pour vivre ? Dans une exploitation agricole, il arrive parfois que les deux conjoints passent beaucoup de temps ensemble pour le travail, mais sans véritables moments de partage. Les époux ne se disent plus les choses. C’est le travail qui les unit, pas la relation. À la longue, celle-ci va s’épuiser, s’étioler. Questionnez-vous : de quoi mon couple a-t-il besoin pour continuer ? Avez-vous envie de plus de légèreté, de plus d’intimité… En milieu agricole, la proximité des parents ou beaux-parents prive parfois les couples de ces précieux instants en tête-à-tête. Peut-être aimeriez-vous renouer avec les activités qui vous ont rapprochés lors de votre rencontre, retrouver des amitiés communes ou vous enrichir mutuellement, voyager ensemble, réaliser des sorties culturelles…

Le 14 février est un jour opportun pour vous remémorer les temps forts de votre relation pendant l’année écoulée. Quels événements ont renforcé notre lien ? L’un évoquera une marche côte à côte dans le village, l’autre la fois où son conjoint lui a confié ses soucis de travail... Il ne s’agit pas forcément de choses extraordinaires, mais de moments infimes qui forment la vie d’un couple. »

Propos recueillis par Catherine Yverneau

(1) https://www.marie-segolene-boiron.com/