«Une belle-fille vient bousculer des habitudes, un mode de vie, un consensus familial. Il y a un équilibre à retrouver. C’est un problème de territoire, donc de pouvoir, qui se joue. En milieu agricole, la proximité géographique peut devenir intrusive. Il arrive que les beaux-parents débarquent à l’improviste, ou voient qui le jeune ménage reçoit. Or, on a tous besoin d’un cocon, d’une oasis. Une belle-fille se sentira toujours jugée. Elle tient donc la garde et se prépare à sortir ses armes. Elle a besoin d’un endroit où elle est sûre qu’il n’y ait pas d’intrusion.

Vous évoquez des relations tendues. Je vous propose de changer de stratégie. Si vous invitiez à déjeuner, proposiez de garder le bébé, etc. ? Prenez le contre-pied. Attendez que le jeune couple en fasse la demande. Laissez-le venir. Ça peut changer les relations. Après ce temps, au bout d’un mois ou plus, les enfants reviendront vers vous. Ne leur faites pas de reproches sur ce silence. Puis, gentiment autour d’un café, demandez-leur : “Comment voulez-vous qu’on se voie ?” Mettez les choses à plat. Exprimez-vous. Ça permet de mieux se comprendre. Si une rencontre hebdomadaire est contraignante pour eux, limitez à une fois par mois. Aujourd’hui, les jeunes ménages recherchent un équilibre des temps de vie (professionnel, familial, amical…). Il est nécessaire que vous lâchiez prise, que toute votre vie ne tourne pas autour de votre fils et des petits-enfants. Engagez-vous dans la vie sociale et associative. S’ils sentent que vous avez d’autres centres d’intérêt, ce sera un poids en moins pour eux.

De plus, sachez que tout conseil non sollicité ne sera pas accepté par votre belle-fille. Offrez-lui votre non-jugement, soulignez ses qualités. Cela peut restaurer la relation.

Enfin, veillez à célébrer le plaisir d’être ensemble en organisant des cousinades, réunions de famille… Faire la fête gratuitement permettra au jeune ménage de s’échapper de la vie routinière et stressante. Ces retrouvailles élargies seront reçues comme un cadeau. »

Propos recueillis par Catherine Yverneau

(1) Stéphanie Combe est auteur du livre Belles-mères & belles-filles de A à Z, paru aux Éditions Quasar.