«Le manipulateur porte souvent le masque du séducteur. Il est souriant, se fait remarquer, prend la parole même s’il n’y a pas besoin. Il se débrouille pour être au centre de la conversation et peu à peu assoit son autorité. Les décisions qui seront prises seront fortement influencées par lui et souvent par avance. Il aura discuté avec les uns et les autres en aparté pour les convaincre d’aller dans son sens.

Une telle personnalité critique des choses superficielles et pratique la médisance. Elle va décrédibiliser quelqu’un qui ne le mérite pas de façon méchante. Exemple : dire qu’il est temps que le président passe la main ou que le trésorier n’est pas à la hauteur. Il crée un climat de suspicion, prêche le faux pour savoir le vrai, divise pour mieux régner, et sème la zizanie.

Le manipulateur a besoin d’écraser les autres pour faire effet de levier et se surélever. Il cherche le contrôle et inconsciemment à augmenter son estime personnelle. Vous êtes mal à l’aise, mais peut-être que d’autres membres également. Certains peuvent douter d’eux-mêmes, devenir plus anxieux, avoir le sommeil perturbé. Ce nouvel adhérent vous casse les pieds.

Vous pouvez vous affirmer lors d’une réunion et face à tout le groupe lui dire stop. Quand il critique ou détourne le débat, lui répondre : « Excuse-moi, cela fait quatre fois déjà que tu reviens sur cette idée. Ce n’est pas le sujet, nous voulons avancer ! » Celui qui manipule ne supporte pas qu’on le surpasse. Il suit sa logique et cherche à coincer son interlocuteur. Il peut vous rétorquer : « Je plaisante, tu n’as aucun humour. » Objectez : « Pas le tien » ou « Ça semble t’ennuyer ! » Il peut dire « Toi tu ne fais jamais rien comme tout le monde. » Avec ironie, répliquez : « Pourquoi, je devrais ? », ou avec autodérision : « Oh, c’est gentil comme réflexion. » S’il lance une généralité : « Il faut se faire confiance », affirmez : « Je suis entièrement d’accord et c’est valable dans les deux sens. »

Répondez de façon courte et évitez de vous justifier. Ne pas lui dire qu’il a tort, cela ne sert à rien. Il n’entend pas la position des autres, il cherche à provoquer pour se valoriser. »

Propos recueillis par Alexie Valois

(1) « Les manipulateurs sont parmi nous », Les Éditions de l’Homme,
cartes pour apprendre à résister. www.isabellenazare-aga.com