«Uncancer, c’est un cancer. Certaines personnes ne s’en sortent pas. L’important est de comprendre que la maladie est difficile à vivre. Souvent, le patient a peur et a mal. Un jour, il va mieux et profite de cette accalmie. Mais le lendemain, il est au fond de son lit à pleurer et à penser à sa mort. Si vous dites à votre amie “bon courage”, cela part, certes, d’une bonne intention. Mais en réalité, ce n’est pas la question. Un malade n’a pas le choix, il doit faire face.

Certaines phrases sont blessantes, comme : “Je sais ce que tu ressens, mais ça va aller.” On ne peut pas se mettre à la place de l’autre tant qu’on n’a pas vécu ce qu’il traverse. Il vaut mieux formuler : “Je sais que tu vis des moments difficiles, et je suis là, à tes côtés, si tu veux ou pas en parler”. Plutôt qu’un silence indifférent, envoyez par smartphone des messages : “Je pense à toi”, “Je suis là”, etc. Évitez : “Il faut garder le moral, ça fait partie de la guérison.”

Avec bienveillance, proposez votre écoute ou de passer un moment sympa qui lui change les idées. Si vous ne savez pas quoi dire, exprimez simplement que vous êtes consciente de ce qu’elle endure. Même atteinte, la personne reste elle-même et veut continuer une vie normale. La reléguer sans cesse à sa position de malade est agaçant. Il s’agit de trouver la bonne distance. Être attentif ce n’est pas s’apitoyer. Il n’est pas toujours facile pour votre amie de sentir ses besoins. Et elle peut avoir du mal à demander, ne veut pas embêter, ou estime qu’elle est encore capable de faire.

Donner une aide concrète, comme ramener ses enfants de l’école, faire des courses, préparer un repas, l’accompagner à une consultation, etc. Si vous connaissez ses proches, créez un agenda partagé sur internet où chacun, selon ses disponibilités, offre une aide. Plutôt que d’énoncer : “Tu es fatiguée, je vais le faire à ta place”, préférez : “Si tu te sens de t’en occuper, c’est super, mais si tu fatigues, n’hésite pas à me le dire, je le ferai pour toi.” En évitant les bourdes, vous garderez un lien de qualité avec votre amie. »

Propos recueillis par Alexie Valois

(1) Livret Les mots qui blessent à consulter sur internet https ://www.roche.fr/fr/patients/cancer-mots-qui-blessent.html