Le 23 juillet dernier, le gouvernement a présenté son plan « 1 jeune, 1 solution », destiné à accompagner la sortie de crise des jeunes entre seize et vingt-cinq ans et leur faciliter l’entrée dans la vie professionnelle, notamment via l’apprentissage.

80 à 100 % du salaire

Dorénavant, pour un contrat conclu entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021, toute entreprise de moins de 250 salariés pourra bénéficier d’une aide, qui couvre 80 à 100 % du salaire de l’apprenti la première année. Son montant s’élève à 5 000 euros pour les apprentis mineurs ou 8 000 euros pour les majeurs, y compris jusqu’au niveau master (bac +5).

L’aide exceptionnelle du plan de relance est attribuée automatiquement, comme l’était l’aide unique, lors du dépôt du contrat d’apprentissage auprès de l’opérateur de compétences (Ocapiat). Elle est ensuite versée mensuellement.

L’aide unique, plafonnée à 4 125 euros, reprendra les années suivantes, ou si le contrat est signé après le 28 février 2021.

A. Gambarini