Le projet de loi sur l'accélération des énergies renouvelables permet de clarifier la situation pour certaines filières, dont celle du méthane de synthèse. Produit par le procédé de méthanation, ce gaz de synthèse est désormais considéré comme une énergie renouvelable.

Une solution pour le CO2 des méthaniseurs

Complémentaire de la méthanisation, la méthanation consiste à produire du méthane de synthèse à partir de dioxyde de carbone. Ce procédé industriel consiste le fait réagir avec de l’hydrogène (H2) pour former du méthane et de l’eau. Deux entreprises françaises comptent parmi les pionniers de cette technologie dite de Power-to-gas, c’est-à-dire de conversion d’énergie électrique en gaz.

La méthanation est d'ailleurs considérée comme une manière efficace de stocker de l'électricité. Un digesteur classique sur une exploitation agricole produit entre 50 et 60 % de méthane mais aussi 40 à 50 % de CO2. La méthanation permettrait aux agriculteurs-méthaniseurs d'augmenter leur production totale de biométhane tout en limitant les rejets de gaz à effet de serre.