« C'est un grand pas en avant », estime le député de l'Ariège Laurent Panifous. Une délégation d'élus et de représentants du monde agricole ariégeois était reçue, jeudi 27 octobre 2022, au sujet de l'ours, par les ministres de l'Agriculture et les secrétaires d'État chargées de l'Écologie et de la Ruralité, Marc Fesneau, Bérangère Couillard et Dominique Faure. « De nombreuses avancées » ont été relevées par la délégation ariégeoise.

Primo, la mise en place d'un comptage « scientifique et indépendant ». En effet, selon les chiffres ariégeois, les Pyrénées comptent en moyenne un ours tous les 32 km2, quand le Couserans, à l'ouest du département, en rassemble un tous les 7 km2. Conséquence : « Nous parlons de régulation dans le Couserans, Bérangère Couillard évoque la nécessité de soulager », témoigne Alain Servat, président de la Fédération pastorale.

Un travail en commun

De plus, Pyrénéens et représentants de l’État vont donc travailler ensemble « juridiquement, par la construction d'un statut de l'effarouchement » notamment. Sur un volet plus technique, le chantier commun portera sur le comptage et sur la « mise en place d'une gouvernance partagée ». Un prochain « pacte d'engagements » devrait engager les deux parties sur « des actions, des moyens et des dates. »