Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Sorgho : l’après-bromoxynil

réservé aux abonnés

Désherbage - Sorgho : l’après-bromoxynil
Comme le recommandent les firmes, Arvalis conseille l’emploi de S-métolachlore en postlevée précoce à partir de 3 feuilles du sorgho. © Arvalis

Il reste encore des solutions pour venir à bout de la flore qui était visée par cette molécule, retirée depuis peu.

Le désherbage du sorgho demeure une étape clé. Pour semer, il faudra en premier lieu attendre que le sol soit assez réchauffé (> 12° C) afin de favoriser une levée rapide et homogène. Le but : concurrencer rapidement les adventices et éviter les problèmes de sélectivité. L’implantation devra aussi être soignée et la graine positionnée à 3-4 cm de profondeur, voire à 4-5 cm en prévision d’un désherbage mécanique (lire l’encadré). Ceci afin d’empêcher les phytotoxicités dues aux herbicides racinaires, notamment les antigraminées en sol filtrant.

Cette année, tous les produits qui contenaient du bromoxynil étant désormais considérés comme des produits phytosanitaires non utilisables (PPNU), Arvalis a fait le point sur les solutions restantes. Plus précisément sur dicotylédones classiques (chénopode blanc, morelle ou renouée persicaire), les essais menés par l’institut en 2021 montrent que Dakota P 3 l + Decano 0,5 l + Benta 480 SL 1 l est la référence. Cette dernière présente une bonne efficacité en postprécoce. Predomin 0,2 kg ou Conquérant 0,3 kg en postlevée précoce ou avec Alcance ST 1,5 l en prélevée sont aussi satisfaisants.

Résultats d’essais

« Sur adventices difficiles (mercuriale, ambroisie et renouée liseron), la référence en postprécoce maintient un niveau acceptable », ajoute l’institut. Les meilleures résultats sont toutefois obtenus avec Predomin 0,2 kg en post, soit en application unique, soit avec Isard 1 l et Boa 0,8 l, ou encore en programme avec Alcance ST 1,5 l en prélevée. De plus, sur sétaire glauque et panic faux millet, graminées présentes dans les essais, l’intérêt d’une prélevée avec Alcance ST à 1,5 l a été net.

Céline Fricotté

Mécanique

Il est possible d’opter pour le désherbage mécanique du sorgho. La houe rotative ou la herse étrille peuvent être utilisées « à l’aveugle » peu après le semis, et jusqu’à 3 feuilles en ce qui concerne le second outil. De plus, un ou plusieurs binages viendront éventuellement compléter ces passages autour du stade 5-6 feuilles jusqu’au stade « limite de passage du tracteur ».

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Cet article est paru dans La France Agricole

Transmission & Patrimoine : tous les conseils pour passer le relais !