Le Conseil et le Parlement européen ont annoncé le 27 octobre 2022 être parvenus à un accord provisoire au sujet des normes d'émissions de CO2 pour les voitures et les véhicules légers.

"Faisceau de solutions"

Alors qu'une interdiction totale de la vente des véhicules thermiques neufs à compter de 2035 était en discussion, la filière du bioéthanol a plaidé pour les voitures hybrides, pouvant rouler au biocarburant. Elle défend un bilan CO2 de l'hybride rechargeable utilisé avec du superéthanol-E85 « au moins aussi vertueux » que le tout-électrique.

Dans un communiqué du 28 octobre 2022, la Collective du bioéthanol (1) se félicite ainsi de l'accord trouvé, qui laisse la porte à un "faisceau de solutions [...] dans lequel le bioéthanol a toute sa place". Cet accord provisoire devrait ainsi "donner la possibilité aux constructeurs automobiles de continuer à proposer, après 2035, des voitures à moteurs thermiques à essence alimentés avec des carburants devenant neutres en carbone, qu’ils pourront combiner avec les hybrides rechargeables." 

(1) Représentée par l’Association interprofessionnelle de la betterave et du sucre (AIBS) et le Syndicat national des producteurs d’alcool agricole (SNPAA) qui rassemble Tereos, Cristal Union, Roquette...