« Les conditions météorologiques exceptionnellement chaudes et/ou sèches dans une large part de l’Europe continuent de réduire sensiblement les perspectives de rendement des cultures d’été. » Tel est le constat posé par le service de recherches scientifiques (JRC) de la Commission européenne dans son rapport publié le 22 août 2022.

Régime sec pour le maïs, le tournesol et le soja

La Commission européenne a révisé ses prévisions de rendement en intégrant ces données climatiques. Elle revoit très nettement à la baisse celles du maïs grain (-8,6 %), du tournesol (-5,5 %) et du soja (-9,6 %) par rapport à ses estimations du mois dernier. Le rendement moyen du maïs est maintenant attendu 66,3 q/ha soit 16 % en dessous de sa moyenne quinquennale.

 

Pour le tournesol, Bruxelles table sur 20,6 q/ha (-1,2 q/ha par rapport à juillet). C’est 12 % en dessous du rendement moyen des cinq dernières années. La prévision pour le soja est de 24,6 q/ha, soit 9,6 % en dessous de la moyenne quinquennale. À l’inverse, ces conditions ont bénéficié à la récolte de cultures d’hiver, avec une légère augmentation des rendements.

La France « sévèrement » affectée

La France fait partie des pays les plus sévèrement affectés par la sécheresse et la chaleur. « Des conditions extrêmement sèches ont prévalu sur l’ensemble de pays depuis début juillet, observe la Commission. Les précipitations cumulées n’ont pas dépassé 20 mm sur une grande partie du pays, ce qui correspond au niveau le plus bas de nos 30 années [d’observation]. »

 

Le maïs et le tournesol ont été « impactés pendant la floraison, ce qui a entraîné des dommages irréversibles ». S’y ajoutent des restrictions d’irrigation depuis la mi-juillet et qui touchent désormais 70 % des terres agricoles, selon Bruxelles. « La situation est particulièrement inquiétante dans le centre ouest où les niveaux des eaux souterraines sont exceptionnellement bas. »

 

Côté rendements, Bruxelles table maintenant sur 81 q/ha pour le maïs grain français. C’est 19 % de moins qu’en 2021 (100 q/ha) et 11 % en dessous de la moyenne quinquennale (90,9 q/ha). Le rendement du tournesol atteindrait 22 q/ha. C’est 20 % de moins qu’en 2021 (27,4 q/ha) et 7,9 % en dessous de la moyenne quinquennale (23,9 q/ha).

 

Pour le soja, la commission européenne annonce un rendement moyen de 24,0 q/ha en France pour la récolte 2022. C’est 16 % en dessous de son niveau de 2021 (28,5 q/ha) et inférieur de 8,1 % à la moyenne quinquennale (26,1 q/ha).