Après la Manche et le Finistère, éternels leaders des ventes de tracteurs neufs en France, c’est un département plus tourné vers les grandes cultures qui arrive en tête pour la campagne de 2021. Dans un marché en hausse, les agriculteurs et entrepreneurs du Pas-de-Calais ont immatriculé 716 tracteurs standards, en progression de 3,9 % par rapport à 2020. La Manche rétrograde donc à la deuxième place avec 665 unités, soit une baisse de 7,6 %.

> À lire aussi : Immatriculations : John Deere toujours en tête des ventes en 2021. (10/01/2022)

La Bretagne investit toujours

Trois départements bretons suivent dans le classement avec des évolutions contrastées : Côtes-d’Armor (−5,2 %), Finistère (+2.3 %) Ille-et-Vilaine (−0.8 %). Tous les trois dépassent les 600 tracteurs immatriculés. Le Morbihan est septième avec 521 tracteurs (+12 %), ce qui place la Bretagne en tête des régions. En France, près d’un tracteur sur dix est vendu en Bretagne.

Situation contrastée en montagne

Sur les marchés significatifs (plus de 80 unités), la plus forte hausse est obtenue par la Haute-Savoie avec 268 unités, soit une progression de 43.3 %. Derrière, les Hautes-Alpes progressent de 38.1 %. La situation est compliquée dans des zones de moyenne montagne qui enregistrent les plus fortes baisses comme les Alpes-de-Haute-Provence (−25 %), la Haute-Loire (−16.9 %) ou la Lozère (−21.7 %).

Forte progression chez les céréaliers

À l’image du Nord (+10.5 %) et du Pas-de-Calais, la plupart des départements céréaliers ont connu une forte hausse des ventes de tracteurs en 2021. C’est le cas pour le Loiret (+11,6 %), la Marne (+18.7 %), les Yvelines (102 %) et l’Aube (+35 %). Seuls l’Eure-et-Loir (−3.9 %) et la Somme (−2.5 %) viennent assombrir le tableau.

> À lire aussi sur Décodagri : Non, les agriculteurs français n’achètent pas que des tracteurs étransgers

Corinne Le Gall