Particulièrement bien représentées sur le salon de l’agriculture et regroupées au sein de La Ferme Digitale, les nombreuses start-ups de l’ag-tech attendaient avec impatience la visite du ministre de l’Agriculture sur leur stand ce lundi 28 février 2022.

Après la remise du rapport sur la French AgriTech (start-ups agricoles françaises) piloté par La Ferme Digitale, Julien Denormandie a dévoilé la feuille de route « Agriculture et numérique », annoncée en janvier 2021 par Cédric O, secrétaire d’État chargé de la Transition numérique. La mise en œuvre de cette feuille de route s’articule autour de 7 axes. Plusieurs actions sont déjà en cours et certaines sont achevées.

Axe 1 : L’enseignement et le conseil agricole

Les besoins numériques des professionnels seront intégrés dans les référentiels de diplômes. Des outils numériques seront mis gratuitement à la disposition des lycées agricoles et une offre de formation au numérique à destination des chers d’exploitation sera développée par Vivea, d’ici à la fin de 2022. Parallèlement, les chambres d’agriculture vont déployer des conseillers numériques.

Axe 2 : Mobiliser recherche et développement agricole

Le numérique devient ainsi un axe prioritaire du plan national de développement agricole et rural 2022-2027. L’Inrae va se rapprocher de l’Inria (Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique) afin de faire collaborer les applications de terrain et la recherche plus fondamentale.

Axe 3 : Gestion des données

Agdatahub poursuit la mise en place d’une plateforme d’échanges sécurisée et tracés des données agricoles, avec un système de gestion des consentements. Ces outils devront être intégrés dans les outils européens, notamment Gaia X, le cloud sécurisé.

Axe 4 : Accompagnement des entreprises de l’AgTech

Les appels à projets « innover pour réussir la transition agroécologique » et « répondre aux besoins alimentaires de demain » sont dotés de 200 millions d’euros sur 5 ans. Des projets ont déjà été déposés en 2021.

Axe 5 : Aider les fabricants à lever les freins réglementaires

Ce volet prévoit l’accompagnement réglementaire des start-ups grâce aux aides à la faisabilité. Parallèlement, France Expérimentation va organiser des essais sur la sécurité des véhicules agricoles autonomes.

Axe 6 : Créer de la valeur par le numérique dans la chaîne alimentaire

L’objectif est de moderniser le système de traçabilité des animaux de rente d’ici à 2024. Ce volet comprend également des actions déjà menées comme l’information des consommateurs sur les rappels de produit (rappel.conso.gouv.fr) et le répertoire des producteurs en vente directe (fraisetlocal.fr).

À lire aussi : La plateforme « Frais et local » recense déjà 8 000 points de vente (12/01/2021)

Axe 7 : Soutenir la French AgriTech

Ce soutien s’adresse aux entreprises françaises qui travaillent dans le développement de solutions numériques pour l’agriculture, notamment en créant d’ici à la fin de 2022 un site internet répertoriant tous les outils existants.

Corinne Le Gall