« Nous regardons la possibilité d’être en avance sur le calendrier pour signer une partie très importante de l’accord avec la Chine », a déclaré Donald Trump, ajoutant que cela pourrait intervenir « bien avant » le calendrier attendu. « Et nous appellerons cela la phase 1, mais c’est un gros morceau », a-t-il assuré, soulignant une nouvelle fois que ce traité ferait la part belle au secteur agricole.

La Chine confirme l’avancée des discussions

De son côté, la Chine a confirmé samedi que les négociations commerciales avec les États-Unis étaient sur la bonne voie, annonçant au passage son intention de lever l’embargo sur les importations de volaille américaine. Vendredi, l’administration Trump a indiqué que la phase 1 de l’accord était « proche d’être finalisée », à l’issue d’un entretien téléphonique entre représentants américains et chinois.

Robert Lighthizer, le représentant américain au Commerce, avait récemment dit espérer que la phase 1 de l’accord serait prête pour être signée par Donald Trump le mois prochain au Chili en marge d’un sommet de l’Apec. Un accord commercial mettrait fin à un conflit lancé en mars 2018 par l’hôte de la Maison Blanche pour mettre fin à des pratiques commerciales jugées « déloyales ».

Nouveau signe de détente, les services de Robert Lighthizer ont annoncé ce lundi 28 octobre, envisager de prolonger l’exemption qui avait été accordée en décembre 2018 sur des importations de biens chinois représentant 34 milliards de dollars. Cette exemption doit prendre fin le 28 décembre prochain. « Le processus visant à envisager le prolongement jusqu’à douze mois de certaines exemptions de droits de douane » débutera le 1er novembre.

AFP