1 400 communes devraient sortir de la carte des zones défavorisées, a estimé Stéphane Travert, au micro d’Europe 1, le 18 février. Certains agriculteurs « perdront de l’argent », a reconnu le ministre. Il a assuré que les pouvoirs publics allaient les « accompagner pour faire en sorte que cette perte soit la moins forte possible et les aider à se restructurer, à travailler sur d’autres...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
32%

Vous avez parcouru 32% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !