La Conférence des Régions périphériques maritimes (CRPM) passe à la vitesse supérieure. Après avoir fait part de ses fortes inquiétudes à la suite du Brexit, son président, le portugais Vasco Alves Cordeiro, a demandé à la mi-juillet à l’Union européenne « d’envisager la création d’un fonds Brexit spécifique, ou d’envisager d’autres moyens pour utiliser les mécanismes financiers existants ».

Un fonds temporaire

L’idée serait d’élaborer un fonds temporaire. « Il ne s’agit pas de remplacer la politique de cohésion, mais de colmater à court terme les conséquences négatives du Brexit sur des secteurs clés de l’économie. Nous allons creuser cela dans les prochains mois, pour trouver un consensus entre toutes les Régions », explique Élise Wattrelot, analyste politique pour la CRPM, conviée au congrès de l’Association des chambres d’agriculture de l’Arc atlantique (AC3A), qui s’est tenu les 24 et 25 août 2017, à Rochefort (Charente-Maritime).

Plusieurs points restent à préciser : comment notamment déterminer qu’un impact n’est dû qu’au Brexit ? Comment justifier encore que ce système de financement ne soit réservé qu’aux seules Régions périphériques et maritimes de l’Union européenne ? etc. « La mise en œuvre de ce fonds est à l’état de réflexion. Nous travaillons dur sur la question, mais pour l’heure rien n’est arrêté », précise Élise Wattrelot.

Élise Wattrelot, analyste politique pour la CRPM : « La mise en œuvre de ce fonds est à l’état de réflexion. » © R. Aries

Une très forte préoccupation

La réflexion a émergé en mars 2017 aux Sables-d’Olonne, en Vendée : lors de l’assemblée générale de la commission Arc atlantique qui réunit les Régions de la zone, « le sujet phare de tous les débats a été le Brexit. Les Régions de l’Arc atlantique, mais aussi celles de la Manche et de la Mer du Nord sont en effet très inquiètes. Le Royaume-Uni est le troisième client de la Bretagne, même chose pour la Normandie. »

Des conséquences économiques importantes sur ces Régions sont redoutées, « d’autant plus que bon nombre de Britanniques y sont par ailleurs installés ». La CRPM, dont l’action est ciblée sur les affaires maritimes, la politique du transport et de la cohésion, est un réseau d’analyse et d’influence, qui a été créé en 1973 par la Bretagne. Elle a pour partenaire l’AC3A.

Rosanne Aries