La nouvelle proposition de l’exécutif européen permet deux choses, a assuré le mardi 2 juin 2020, devant la commission agricole du Parlement européen, le commissaire européen à l’Agriculture Janusz Wojciechowski : « Soutenir les agriculteurs en tant que garants de la sécurité alimentaire » et « mettre en œuvre le pacte vert (Green deal) » dans le secteur agricole.

Son collègue en charge de la Pêche et de l’Environnement, Virginijus Sinkevicius, était venu défendre un budget dopé de plus de 7 %, quelques jours seulement après la réception plutôt négative par le milieu agricole du plan d’action sur la biodiversité et de la stratégie « De la ferme à la table ».

Dans son premier projet de budget pour la période 2021-2027, la Commission européenne avait prévu un budget de 365 milliards d’euros pour la Pac, en baisse de 5 % selon ses estimations par rapport aux sommes allouées dans le budget 2013-2020 pour une Union de 28 membres avec le Royaume-Uni, important contributeur.

258,2 milliards pour le premier pilier et 90 milliards pour le second

Dans sa nouvelle proposition, l’exécutif bruxellois propose une rallonge de 26,4 milliards d’euros et porter l’allocation de la Pac à 391,4 milliards pour la période. Ces chiffres sont en prix courants, ce que critique le Parlement européen, qui veut prendre en compte l’inflation.

En prix constants de 2018, référence dans les négociations sur le budget, le budget de la Pac passerait de 324,3 milliards à 348,3 milliards, dont 258,3 milliards pour les aides directes (premier pilier) et 90 milliards pour le développement rural (deuxième pilier).

Le projet de budget pluriannuel de l’Union européenne (UE) est de 1 100 milliards d’euros et la Pac représente un tiers des allocations. L’ajustement inclut 4 milliards supplémentaires pour le premier pilier, à répartir sur 7 ans, et environ 5 milliards versés pour le deuxième pilier. Plus de la moitié de cette enveloppe doit être dépensée en 2021.

Le Parlement européen refuse toute coupe dans le budget

Les 15 milliards restants viendraient du fonds de relance que la Commission appelle de ses vœux, a expliqué le commissaire au budget Johannes Hahn devant la commission de l’agriculture du Parlement européen. Lors de ce débat, les députés européens ont globalement « salué un plan de relance ambitieux et un projet de budget pour la politique agricole de la Pac meilleur que le précédent ».

Mais beaucoup ont redit l’opposition du Parlement à toute coupe dans le budget de la Pac. Le Parlement demande un budget d’un peu plus de 383 milliards d’euros en prix constants pour la Pac. Les États membres doivent engager dans les semaines qui viennent leurs négociations sur le futur budget pluriannuel de l’UE, à l’aune de cette nouvelle proposition de la Commission. Les discussions s’annoncent difficiles.

> À lire aussi : 15 milliards de plus pour le second pilier de la Pac (03/06/2020)

AFP