Bovins allaitants

Les montants unitaires de l’’aide aux bovins allaitants pour la campagne de 2020 sont les suivants :

  • 166 euros par animal primé pour les cinquante premières vaches ;
  • 121 euros par animal primé de la cinquante-et-unième à la quatre-vingt-dix-neuvième vache ;
  • 62 euros par animal primé de la centième à la centre-trente-neuvième vache.

L’arrêté du 29 septembre 2020 relatifs aux bovins allaitants précise qu’afin de respecter le nombre maximal de femelles primées au niveau national, un coefficient de réduction est fixé à 0,975 en 2020. Pour chaque demandeur de l’aide aux bovins allaitants, le nombre de vaches primées au titre de la campagne de 2020 sera donc égal au nombre de femelles éligibles multiplié par 0,975.

Aides aux bovins laitiers

Les montants unitaires des aides aux bovins laitiers pour la campagne de 2020 sont fixés à :

  • 77 euros par animal primé en zone de montagne ;
  • 38 euros par animal primé hors zone de montagne.

Aides ovines

Les montants unitaires des aides ovines pour la campagne de 2020 sont les suivants :

  • 19 euros par animal primé d’aide ovine de base ;
  • 2 euros par animal primé de majoration accordée aux 500 premières brebis primées à l’aide de base ;
  • 6 euros par animal primé d’aide ovine complémentaire dans les élevages ovins détenus par des nouveaux producteurs.

Aides caprines

Le montant unitaire de l’aide caprine pour la campagne de 2020 est fixé à 15,40 euros par animal primé.

Bertille Quantinet

Votre analyse du marché - Ovins

Une tendance de marché plus lourde

Si le beau temps et le déconfinement sont favorables à la tenue de nombreux barbecues, la viande d’agneau est concurrencée par de nombreux autres produits destinés aux grillades sur les étals. Les abatteurs n’observent pas de montée en puissance dans les ventes alors que l’offre saisonnière se montre assez abondante. Par ailleurs, le marché ne ressent pas encore les effets de la demande pour l’Aïd el-Kébir, qui se tiendra le 19 juillet 2021.